• La chambre de Bébou commence à prendre forme. En fait, nous n'avons pas eu à faire de gros travaux parce que c'était déjà une chambre de bébé chez les anciens propriétaires, et que la déco nous plaisait bien...

    Seul aménagement : ce grand placard avec portes coulissantes. Je trouvais qu'il "encombrait l’œil", et qu'il ne serait pas utilisé de manière très judicieuse avec cette grande penderie qui n'était pratique que pour des vêtements de grands...

    Nous avons donc retiré les portes, décollé le rail qui se trouvait au sol (grande idée qu'ont eu les anciens proprios, de le coller plutôt que de le visser, comme ça le parquet est intact en dessous !), et acheté une commode que nous avons placé sous la penderie (en gardant la tringle, comme ça on pourra toujours suspendre les habits de Bébou au dessus).

    On a gardé les étagères telles qu'elles étaient, et j'ai juste ajouté un rideau sur celles du haut, pour pouvoir cacher le bazar.

    Voilà :

    Petite bricole pour la sécurité de Bébé

    Restait l'angle de ce placard, qui me tracassait un peu. Les bords sont durs, et chaque fois en passant devant je m'imaginais Bébé se cogner et s'écorcher dessus...

    Petite bricole pour la sécurité de Bébé

    Je réfléchissais à un moyen d'habiller ce rebord de placard, sans trouver la solution idéale... Puis un jour, j'en ai parlé à Maman (dont c'est l'anniversaire aujourd'hui ! Bon anniv' Mamoune !), qui a eu cette grande idée : utiliser des "trucs en mousse pour isoler les radiateurs".

    Moi je voyais vraiment pas de quoi elle parlait, mais quand on est allés chez castoche et qu'elle m'a montré, je me suis dit que j'avais vraiment une maman génie du bricolage !

    Voilà, ça s'appelle un manchon pour tuyau, c'est en mousse de polystyrène, ça se trouve dans les rayons chauffage des magasins de brico, pour 2-3 euros le manchon d'1 mètre.

    Petite bricole pour la sécurité de Bébé

    Comme je voulais aller jusqu'au plafond qui est à 2.45m de haut, j'en ai pris 3.

    Et comme c'est quand même pas très joli, j'ai récupéré un peu du tissus de mes rideaux pour habiller tout ça.

    Franchement, ces manchons de tuyaux, c'est le bon plan du début à la fin, tellement ce petit bricolage a été déconcertant de facilité !

    D'abord, on découpe un rectangle de tissus de la même longueur que le manchon + 2-3 cm, et de largeur égale à la circonférence du manchon + 2-3 cm.

    Petite bricole pour la sécurité de Bébé

    Ensuite on retire le petit film protecteur, et on découvre avec bonheur que ça reste légèrement collant en dessous, ce qui va nous être très utile.

    Petite bricole pour la sécurité de Bébé

    Et après ne reste qu'à placer le tissus, en rabattant les bords (longs côtés du rectangle) dans la fente du manchon, sur la partie collante, ce qui permet de le fixer très simplement.

    Petite bricole pour la sécurité de Bébé

    Petite bricole pour la sécurité de Bébé

    A la rigueur un peu de colle à tissus pour rabattre les bords du tissus qui dépassent au niveau des embouts du manchon.

    Petite bricole pour la sécurité de Bébé

    Et voilà, plus qu'à placer les manchons décorés sur le rebord de placard dangereux. Ça tient bien en place, tout seul, sans qu'on ait besoin de le fixer.

    Petite bricole pour la sécurité de Bébé

    Ah oui, une dernière chose, si vous avez besoin de redimensionner la longueur des manchons (comme moi qui avais besoin de 2.45 m de haut, j'ai du redécouper le 3ème manchon à 45 cm de longueur), rien de plus simple, avec un couteau de cuisine, ils se découpent mieux qu'une baguette de pain....

    Aller, une dernière photo d'ensemble :

    Petite bricole pour la sécurité de Bébé

    Et au fait, si le tissus vous plait, vous pouvez le trouver sur le site de vente en ligne Butinette, que j'ai trouvé vraiment chouette, avec des tas de tissus sympas et pas très chers, et une livraison au poil !


    7 commentaires
  • Depuis un moment déjà, Bébé fait des loopings dans son liquide amniotique. Un vrai poisson !

     

    Alors j'ai entrepris de lui fabriquer un petit nid d'ange en forme de bulle toute douce...

     

    Je me suis inspirée du nid d'ange pour bébé renardeau que j'avais déjà fait au temps jadis où je bidouillais quotidiennement. Mais comme entre temps, je suis devenue plus pressée et plus feignante, le modèle a été légèrement simplifié !

     

    CIMG7851.JPG

    (En attendant que Cobaye sorte de son cocon, c'est toujours Tatou qui se prête au jeu...)

     

    Bon, pour faire ce nid d'ange, vous avez besoin de :

    - un morceau de polaire ou de feutrine (moins bien je pense, risque de boulocher en machine, mais à vérifier !) de 80 x 60 cm

    - un morceau de tissus tout doux, de type jersey, de 80 x 40 cm

    - une chute d'un autre tissus tout doux (pas plus de 10 x 10 cm)

    - 2 morceaux de fil élastique d'environ 10 cm chacun

    - 2 boutons

    - fil, aiguille, ciseaux, colle à tissus (c'est pas obligé mais ça facilite la vie !)

     

    Découper la polaire et le jersey selon les dimensions du shéma ci-dessous (cliquer sur l'image pour agrandir)

     

    Bull'd'ange 001

    Pendant que vous y êtes, tracez donc le p'tit poisson sur un reste de votre jersey, et les bulles sur votre chute de tissus. Découpez tout ça et mettez de côté pour tout à l'heure.

     

    Bull-d-ange-002.jpg

    Reprenez vos 2 grands morceaux de polaire et de jersey, placez-les envers contre envers, et faites une couture le long des côtés.

     

    CIMG7363.JPG

     

    En regard de l'emplacement de chacun des boutons, insérez un des fils élastiques, et cousez-les avec les tissus, en formant une boucle.

     

    CIMG7367.JPG

     

    Retournez pour vous retrouver sur l'avant de l'ouvrage.

    Repliez le côté bas du tissus jersey (le bord le plus long, qui fait 80 cm) de manière à former un ourlet, et faites une couture tout le long.

     

    Ensuite, placez le poisson et les bulles d'une manière qui vous plait. Fixez avec un point de colle, avant de faire la couture tout autours.

    (le polaire et la feutrine absorbent la colle à tissus, je pense donc qu'il vaut mieux coudre sous peine de perdre rapidement les appliqués, mais la colle est quand même bien utile pour maintenir les différentes parties de l'appliqué le temps de le coudre...)

     

    CIMG7364.JPG

     

    Il ne vous reste plus qu'à replier votre ouvrage, selon l'axe vertical, endroit contre endroit, pour coudre les bords et retourner.

    2 p'tits boutons en regard des fils élastiques, et ça y est, la bull'd'ange est prête à accueillir un p'tit poisson !

     

    CIMG7852.JPG


    5 commentaires
  • Depuis 5 mois, est en train de se fabriquer ce qui sera sans doute la plus belle et la plus importante création de ma petite vie de bidouilleuse : un bébé !

     

    Louloup et moi n'y sommes pas pour grand chose : on s'est contentés d'appuyer sur ON et Machine Nature s'est mise en route. Elle choisit le programme et veille à son bon déroulement. Et nous sommes les spectateurs ébahis de ce petit miracle qui est en train de se produire sous nos yeux.

     

    Pour les curieux/ses, nous avons appris il y a quelques jours que ce serait un petit Lutin. Et oui, on a déjà un prénom en tête, et non, on ne vous le dira pas ;-)

     

    Bref, pendant que Petit-Homme pousse, et puisqu'il n'y a pas besoin de courir chez brico-truc pour lui dénicher une jolie peau de bébé, ou de réfléchir au choix de la couleur de ses yeux, il ne nous reste qu'à s'assurer que tout ce qui est autour sera prêt pour l'accueillir quand Machine Nature aura fini son oeuvre.

     

    Autant vous dire que depuis quelques temps, j'ai ressorti les pinceaux, les tissus, le marteau... et les aiguilles à tricoter !

     

    Voici le petit plaid que je viens de terminer, pour pouvoir accueillir Bébou tout en douceur :

     

    CIMG7610.JPG

    Il mesure environ 65 x 95 cm.

     

    Matériel :

     

    - 10 pelotes de laine beige toute douce, pour aiguilles n°7.

    J'ai trouvé celles-ci pas cher chez Tissus Myrtille, marque "FAST", toutes douces au toucher. Je ne sais pas s'il sera facile de retrouver la même, mais puisque pour un plaid, il n'est pas vital d'obtenir un résultat avec des dimensions exactes, vous pouvez la remplacer par n'importe quelle laine de cette épaisseur, tant qu'elle est doudoune et que la couleur vous plaît !

    - aiguilles n°6.5 (un peu plus serré que l'épaisseur de la laine, pour que le tricot soit assez compact)

     

    A vos aiguilles !

     

    Monter 81 mailles.

     

    Tricoter les 14 premiers rangs au point mousse (toujours à l'endroit). => vous obtenez la bordure du bas de votre ouvrage.

     

    Tricoter ensuite en répétant les 4 rangs suivants :

    1 - Tout à l'endroit

    2 - 10 mailles endroit - 61 mailles envers - 10 mailles endroit

    3 - Tout à l'endroit

    4 - 10 mailles endroit - "1 maille envers - 2 mailles endroit" pendant 61 mailles (la dernière sera une maille envers) - 10 mailles endroit

    => Vous êtes en train de fabriquer 2 bordures droite et gauche au point mousse, et le "centre" de la couverture.

     

    CIMG7611

     

    D'après mon livre de points de tricot, ce point qui forme le centre du plaid s'appelle le point andalou double. Et vu de près ça ressemble à ça :

     

    CIMG7612.JPG

     

     

    Si comme moi vous constatez que le point andalou monte plus vite que le point mousse, je vous conseille de faire de temps en temps (à peu près tous les 12 rangs pour moi) des rangs raccourcis sur les 10 premières mailles.

     

    C'est à dire :

    - Sur l'endroit du travail, tricoter les 10 premières mailles à l'endroit.

    - Retourner l'ouvrage, faire glisser la première maille de l'aiguille gauche à l'aiguille droite sans la tricoter, tricoter les 9 mailles restantes à l'endroit.

    - Retourner l'ouvrage, tricoter le rang suivant normalement.

    - Sur le rang suivant (envers du travail), tricoter les 10 premières mailles à l'endroit.

    - Retourner l'ouvrage, faire glisser la première maille de l'aiguille gauche à l'aiguille droite sans la tricoter, tricoter les 9 mailles restantes à l'endroit.

    - Retourner l'ouvrage, tricoter le rang suivant normalement.

     

     

    Continuer ainsi jusqu'à environ 90 cm, en vous arrangeant pour que le dernier rang de votre travail soit un rang n°3 (toujours à l'endroit).

     

    Pour finir, tricoter les 14 rangs suivants toujours à l'endroit => vous obtenez la bordure du haut de votre ouvrage.

     

    Et voilà un plaid tout doudoune pour réchauffer bébé quand il sera en balade ! Vivement cet hiver !


    12 commentaires
  • Ça fait bien 2 ans maintenant, que j'ai pris l'habitude de prêter, donner, échanger mes livres le plus souvent possible. Pour faire partager mes coups de coeur ou parce que ceux que je n'ai pas aimé pourraient plaire à d'autres... Dans tous les cas, je préfère que mes livres passent de main en main plutôt qu'ils ne prennent la poussière dans ma bibliothèque.

     

    Et on me le rend bien ! Mes étagères sont pleines de nouveaux livres donnés / troqués à découvrir. Elle est pas belle la vie ?

     

    Pour cela, plein de solutions : les amis, la famille, les collègues, bien sûr, mais aussi le BookCrossing ou les sorties échanges de livres sur OnVaSortir par exemple....

     

    Mais bêtement, jusqu'à ce soir, je n'avais pas pensé au truc le plus simple qui soit... la partageothèque permanente bien sûr !

     

    CIMG7060.JPG

     

    Un coin de bibliothèque dédié, une étiquette d'écolier, un p'tit mot tout simple, et c'est parti !

     

    CIMG7061.JPG

     

    Les visiteurs sont prévenus : qu'ils viennent pour une soirée jeux ou réparer ma chaudière, il repartiront avec un bouquin si ça leur chante !

     

    Bon, j'en conviens, le degré d'ingéniosité de ce billet est relativement bas... Mais pour me rattraper, je vous montrerai très bientôt mes WC tout neufs, et là vous serez bluffés par ma créativité ;-)


    14 commentaires
  • Louloup et moi, on a cette fâcheuse manie d'inviter les copains à la maison, le soir, en semaine. Pourquoi pas le week-end quand on a tout notre temps pour ranger, faire les courses et la cuisine avant ? Bah oui, pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple ? Le goût du défi peut-être ? (Celui des week-ends à buller tous les 2 sur le canapé devant un bon film, certainement !)

     

    Bref, le résultat souvent, c'est que l'aspect cuisine est un peu négligé, on bricole un truc vite fait, on sort de la charcuterie, ou des pizzas... De toute façon, l'important n'est pas ce qui est dans l'assiette, c'est d'être ensemble (et ça, c'est toujours réussi, faut dire on a des sacrés copains ;-)

     

    Mais des fois, le truc bricolé vite fait, il plaît aux copains, et là je me sens toute gênée de recevoir des compliments vraiment pas mérités...

     

    Rendons donc à César ce qui lui appartient les amis : mes lasagnes, si elles étaient bonnes, c'était pas grâce à moi, mais au supermarché, et à ses fantastiques produits tout prêts qu'il nous vend !

     

    La preuve :

     

    Des lasagnes pour les amis : poulet, aubergines et chèvre

     

    Voici les "contraintes" :

    - retour du boulot prévu à 19h15, et la sonnette qui devrait commencer à s'affoler vers 20h00. On est 7 à manger ce soir.

    - une amie bouddhiste, donc pas de vache sacrée dans les lasagnes !

     

    La veille, petites courses, dans mon caddie :

    - un paquet de pâtes à lasagnes ;

    - 4 escalopes de poulet ;

    - un paquet de gésiers de volaille ;

    - 2 sachets de béchamel toute prête ;

    - 2 boites d'aubergines confites en conserve ;

    - 1 bûche de chèvre ;

    - gruyère râpe.

     

    Arrivée à la maison le jour j, je dégaine mon mixeur, je mets dedans les escalopes de poulet (vite-fait découpées en gros morceaux) et les gésiers (sans le gras qui est autour...). 30 sec de BBBZZZZZZ...

     

    Pendant que le mixeur travaille, le faitout est en train de chauffer, avec un peu d'huile d'olive et de paprika. Dès que c'est chaud, je verse la viande mixée, et je fais cuire 5-10 min en remuant.

     

    En cours de cuisson, j'ajoute mes 2 boites d'aubergines, et je mélange bien...

     

    Il est temps d'allumer le four à 180° pour qu'il soit bien chaud tout à l'heure.

     

    Sur le plan de travail, j'installe 2 plats à gratin (mais vous en avez sans doute un très grand ?), je badigeonne le fond d'un peu de béchamel, et je dispose ma première couche de pâtes.

     

    Et dès que la viande est cuite, c'est parti :

    - une couche de poulet-gésiers-aubergines,

    - un peu de sel, un tour de moulin à poivre,

    - une couche de béchamel,

    - une couche de pâtes.

    -...

     

    Je chapeaute la dernière couche de pâtes de tout le reste de béchamel, de rondelles de chèvre et de fromage râpe.

     

    Et zou, au four, une bonne demi-heure. Les copains arrivent entre-temps mais Louloup leur sert l'apéro !

     

    Rien à voir avec les sublimes lasagnes à la siciliennes que nous avaient cuisiné Thomas et Laure quelques jours avant, si ce n'est que c'est de là que m'est venue l'envie de faire des lasagnes...

     

    Et la soirée, elle, a été délicieuse !


    8 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires