• Depuis 5 mois, est en train de se fabriquer ce qui sera sans doute la plus belle et la plus importante création de ma petite vie de bidouilleuse : un bébé !

     

    Louloup et moi n'y sommes pas pour grand chose : on s'est contentés d'appuyer sur ON et Machine Nature s'est mise en route. Elle choisit le programme et veille à son bon déroulement. Et nous sommes les spectateurs ébahis de ce petit miracle qui est en train de se produire sous nos yeux.

     

    Pour les curieux/ses, nous avons appris il y a quelques jours que ce serait un petit Lutin. Et oui, on a déjà un prénom en tête, et non, on ne vous le dira pas ;-)

     

    Bref, pendant que Petit-Homme pousse, et puisqu'il n'y a pas besoin de courir chez brico-truc pour lui dénicher une jolie peau de bébé, ou de réfléchir au choix de la couleur de ses yeux, il ne nous reste qu'à s'assurer que tout ce qui est autour sera prêt pour l'accueillir quand Machine Nature aura fini son oeuvre.

     

    Autant vous dire que depuis quelques temps, j'ai ressorti les pinceaux, les tissus, le marteau... et les aiguilles à tricoter !

     

    Voici le petit plaid que je viens de terminer, pour pouvoir accueillir Bébou tout en douceur :

     

    CIMG7610.JPG

    Il mesure environ 65 x 95 cm.

     

    Matériel :

     

    - 10 pelotes de laine beige toute douce, pour aiguilles n°7.

    J'ai trouvé celles-ci pas cher chez Tissus Myrtille, marque "FAST", toutes douces au toucher. Je ne sais pas s'il sera facile de retrouver la même, mais puisque pour un plaid, il n'est pas vital d'obtenir un résultat avec des dimensions exactes, vous pouvez la remplacer par n'importe quelle laine de cette épaisseur, tant qu'elle est doudoune et que la couleur vous plaît !

    - aiguilles n°6.5 (un peu plus serré que l'épaisseur de la laine, pour que le tricot soit assez compact)

     

    A vos aiguilles !

     

    Monter 81 mailles.

     

    Tricoter les 14 premiers rangs au point mousse (toujours à l'endroit). => vous obtenez la bordure du bas de votre ouvrage.

     

    Tricoter ensuite en répétant les 4 rangs suivants :

    1 - Tout à l'endroit

    2 - 10 mailles endroit - 61 mailles envers - 10 mailles endroit

    3 - Tout à l'endroit

    4 - 10 mailles endroit - "1 maille envers - 2 mailles endroit" pendant 61 mailles (la dernière sera une maille envers) - 10 mailles endroit

    => Vous êtes en train de fabriquer 2 bordures droite et gauche au point mousse, et le "centre" de la couverture.

     

    CIMG7611

     

    D'après mon livre de points de tricot, ce point qui forme le centre du plaid s'appelle le point andalou double. Et vu de près ça ressemble à ça :

     

    CIMG7612.JPG

     

     

    Si comme moi vous constatez que le point andalou monte plus vite que le point mousse, je vous conseille de faire de temps en temps (à peu près tous les 12 rangs pour moi) des rangs raccourcis sur les 10 premières mailles.

     

    C'est à dire :

    - Sur l'endroit du travail, tricoter les 10 premières mailles à l'endroit.

    - Retourner l'ouvrage, faire glisser la première maille de l'aiguille gauche à l'aiguille droite sans la tricoter, tricoter les 9 mailles restantes à l'endroit.

    - Retourner l'ouvrage, tricoter le rang suivant normalement.

    - Sur le rang suivant (envers du travail), tricoter les 10 premières mailles à l'endroit.

    - Retourner l'ouvrage, faire glisser la première maille de l'aiguille gauche à l'aiguille droite sans la tricoter, tricoter les 9 mailles restantes à l'endroit.

    - Retourner l'ouvrage, tricoter le rang suivant normalement.

     

     

    Continuer ainsi jusqu'à environ 90 cm, en vous arrangeant pour que le dernier rang de votre travail soit un rang n°3 (toujours à l'endroit).

     

    Pour finir, tricoter les 14 rangs suivants toujours à l'endroit => vous obtenez la bordure du haut de votre ouvrage.

     

    Et voilà un plaid tout doudoune pour réchauffer bébé quand il sera en balade ! Vivement cet hiver !


    15 commentaires
  •  

    Que faire quand on a les mains qui nous démangent, des envies de bricoler, mais qu'on est en panne d'inspiration ?

     

    Ça ne vous arrive jamais, vous ? Moi, tout le temps, surtout en ce moment !

     

    Envie de bidouiller donc, mais pas d'inspiration... Et à tourner en rond sans savoir quoi faire, du coup ben je ne faisais rien ! Remettant toujours au lendemain, en espérant que la bonne idée me viendrait...

     

    Mais j'ai bien l'impression que plus le temps passait, et plus les chances de voir débarquer l'idée de génie s'amenuisaient...

     

    Puisque c'est comme ça, il faut s'y mettre ! Briser le mauvais sort ! Foncer, s'activer. Sans but ? tant pis !

     

    L'envie qui se faisait la plus forte était celle de tricoter, et il manque un tapis à notre salon. Alors zou !

     

    J'ai donc fait l'inventaire de mes pelotes de laine (heureusement, j'en avais plein !), j'ai ressorti les aiguilles, et je m'y suis mise, sans trop savoir où j'allais.

     

    Dès le début, je ne trouvais pas ça franchement beau, même plutôt moche pour tout vous dire... Mais maintenant que j'y étais, pas question de m'arrêter... Je me suis donc obstinée...

     

    "Tiens, 2 bleus différents, si je les tricotais ensemble... du vert, du rose, on va faire des rayures... Cette grosse laine noire et violette, on la met aussi..."

     

    Au bout de pas mal de temps, j'en étais rendue là :

     

    Tapis-tout-pourri-copie-1.JPG

    Pour vous donner une échelle, on doit être environ à 50 cm sur 1.20m.

     

    Il fallait bien se rendre à l'évidence : C'était un carnage ! Pire que le gilet-serpillière de Thérèse...

     

    Et Louloup, qui jusque là m'encourageait, avait l'air de moins en moins enthousiaste...

     

    Je me suis imaginée un instant avec "ça" (en plus grand, donc en pire !) au pied du canap', et me suis rendue compte que si je continuais ce truc allais gâcher toutes nos soirées télé, les apéros avec les copains, les repas de famille... Bref, c'était hors de question !

     

     

    Donc Stop ! Bien sûr, de toute urgence !

     

    Mais il fallait bien reconnaître que la technique avait été efficace : tout ce temps que j'ai passé à tricoter n'importe quoi n'importe comment, la machine s'est petit à petit remise en route...

     

     C'est déjà un bon début de constater ce qu'on ne veut pas, et le reste vient ensuite. Des idées de couleurs, de motifs...

     

    Dès le lendemain, j'ai fait un petit tour chez Myrtille, mais cette fois avec une idée très précise de ce que je voulais : du taupe, du bleu et du violet !

     

    Et en sortant du magasin, je suis passer dans une librairie, et suis tombée sur ça :

     

    CIMG6878.JPG(de Katarina Buss)

     

    Rien de mieux, quand on ne trouve pas de modèle à son goût, que de l'imaginer soi-même, mais un peu de technique, tout de même c'est indispensable, on ne peut pas tout faire à l'aveugle !

     

    Et puis, découvrir des techniques, ça fait aussi venir les idées. Par exemple :

     

     La maille glissée  Le rang raccourci  Les incrustations
    CIMG6880 CIMG6882 CIMG6883

     

    Il n'y avait plus qu'à synthétiser tout ça, régler les question de dimensions, de schémas, de nombre de mailles... Un peu long d'ailleurs, mais il n'était plus question d'improviser.

     

    Et me voilà donc repartie sur un autre projet, de longue haleine, mais réfléchi, cohérent, et surtout qui me plait vraiment !

     

    Petit aperçu ?

     

    Tapis-tricot-1.jpg

    Les tout-débuts avec les mailles glissées trouvées dans le bouquin. (J'adore !).

     

    Tapis-tricot-2.jpg

    Et presqu'à mi-chemin... J'ai eu recours aux courbes de Louloup, qu'on commence maintenant à deviner.

     

    Bon, vu mon inconstance à mettre à jour Culture-confiture, je ne vais pas encore vous faire de promesses que je risquerai de ne pas tenir. Mais qui sait, peut-être que l'envie d'écrire reviendra aussi ? Et que je prendrais le temps pour des articles explicatifs ?


    En tout cas aujourd'hui, le plaisir est là de partager tout ça avec vous ! Et j'espère que cette petite histoire parlera à certains ou certaines d'entre vous ?


    16 commentaires
  • Et oui ! Je tricote comme un escargot, mais je tricote toujours !

     

    Pull-ecru-1.JPG

     

    La baisse de température m'a permis de mettre le pull que j'ai enfin terminé cet été. Vive les nuages !

     

    Avec de jolies mailles... Je vous montre de près :

     

    Pull-ecru-5.JPG


    J'ai réalisé ce pull à partir d'un modèle Cheval Blanc, n°22 dans le catalogue n°10, à la différence que, comme j'en ai pris l'habitude, j'ai monté le tronc sur aiguilles circulaires plutôt que sur des aiguilles droites, ce qui évite quelques ennuyeuses coutures...

     

    La laine utilisée ? Cheval Blanc Uttacryl. Oui, je sais, ce n'est pas celle prévue par le modèle, mais je suis comme ça, je ne peux pas m'en empêcher...

     

    Et qui dit laine différente dit recalcul du nombre de mailles, en fonction de l'épaisseur de la laine choisie... Je me suis un peu loupée sur les manches qui sont un peu serrées pour le modèle. Elles auraient dû faire "esprit sarouel pour bras" et ressemblent plus à de vieilles manches distendues... Mais bon, pas grave, on ne va pas se formaliser de si peu !

     

    La conversion d'un modèle prévu sur aiguilles droites en aiguilles circulaires nécessite un tout petit peu de méthode, que j'ai prévu - dans un petit coin de ma tête - de vous expliquer très bientôt, à l'occasion d'une nouvelle leçon de tricot. A suivre !

     

    En attendant, plein de bises et de bonnes choses à vous tous, et allez voter aux primaires socialistes !!! (oups, je m'égare là...)

     

    Pull-ecru-2.JPG


    8 commentaires
  • Premier article depuis qu'on est entrés en 2010. Il faut dire aussi, ce début d'année a été plein de chamboulements et d'émotions pour moi - des bons chamboulements, hein, des du genre qui te font sortir des "wahou !" et des "youhouhou !" alors que tu ne t'y attends même pas - qui ne m'ont pas laissé beaucoup de temps libre.

    C'est donc le moment de vous souhaiter une très bonne année 2010, pleine de vie, de sensations fortes et d'onomatopées en tous genres !

    Si je n'ai pas eu beaucoup de temps pour la bricole ces dernières semaines, il me reste quand même des choses en réserve, à vous faire partager.

    Et puisqu'aujourd'nui je suis d'humeur rieuse, voici - enfin terminé - le pull que je vous avais présenté comme le futur gag du prochain épisode de Bridget Jones.

    Il se trouve qu'une fois fini et enfilé, le truc est loin de concurrencer le célèbre pull à tête de cerf, et même qu'il est pas du tout craignos. En tout cas, moi j'ai pas honte de le porter !

     

    Pull de Noël 003 Pull de Noël 001 Pull de Noël 004

     

    Quoi ? Vous aussi vous le trouvez superbe ? Magnifique ? Trop délire ? Vous voulez le même ??? Bon, d'accord, c'est vraiment parce que c'est vous, je vous explique...

    D'abord prenez un modèle de pull tout simple, juste quelques rangs de côtes et tout le reste en jersey, avec un col rond pour faire esprit marin. Moi je me suis servi du modèle Phildar n°08 du catalogue printemps-été 2008 (spécial facile à tricoter).
    Vous trouverez sûrement un modèle gratuit, par exemple celui-ci (mais à manches courtes...) chez Drop's.

    Et puis adaptez votre modèle :

    Fournitures :
    le nombre de pelotes indiquées sur votre modèle - 1, de couleur beige (par exemple pour moi, Phildar m'indiquait 9 pelotes, j'en ai pris 8)
    1/2 pelote de chacune des couleurs choisies pour les rayures (de mon côté, j'ai principalement récupéré les restes du poncho de bébé rasta, soit du bleu, rose, vert, violet et orange).
    Aiguilles comme indiqué sur votre modèle (moi c'était des n°5).

    Faites le dos comme indiqué sur votre modèle, tout en beige.

    Pour les manches et le devant, faites les rayures comme suit :

    Avec la laine beige, tricoter les rangs de côtes indiqués sur le modèle, puis en jersey jusqu'à 6 cm de hauteur totale.

    Rayure :
    1 - sur l'endroit de l'ouvrage, tricoter le rang suivant à l'envers, en laine bleue.
    2 - Tricoter le rang suivant à l'envers, en bleu.
    3 - Tricoter le rang suivant à l'endroit, en bleu.
    4 - Tricoter le rang suivant à l'envers, en alternant une maille en laine bleue, une maille en laine beige.
    5 - Tricoter le rang suivant à l'endroit, en bleu.
    6 - Tricoter le rang suivant à l'envers, en bleu.
    7- Tricoter le rang suivant à l'envers, en bleu.

    Tricoter les 7 rangs suivants en jersey, en beige.

    Reprenez les explications de la rayure pour former une rayure rose, puis 7 rangs de jersey beige, puis une rayure verte, jersey beige, rayure violette, jersey beige, rayure orange, jersey beige, rayure bleue, jersey beige, rayure verte, jersey beige, rayure rose.

    Terminer tout en jersey beige.

    Et voici vos zolies rayures que vous êtes trop fier de vous :


    Pull-a-tete-de-cerf-2.jpg
    Ne reste plus qu'à faire les coutures, à enfiler votre pull, et à se la péter !


    17 commentaires
  • Lundi dernier ont eu lieu les obsèques de Diane.

    Une dernière fois je voulais lui consacrer un peu de mon temps, et lui offrir un bouquet qui soit plus à l'image de notre amitié que ceux qu'on peut trouver chez les fleuristes.

    Il m'a fallu beaucoup d'essais et d'hésitations avant d'aboutir à ce résultat, mais je pense qu'il aurait été à son goût.



    Puisqu' "assumer sa folie c'est bien, la faire partager c'est mieux", il n'y a pas de raison que je ne vous donne pas le mode d'emploi de ce bouquet, à réaliser en toute occasion.

    Matériel :
    - 1 pelote de laine blanche, pour aiguilles n°4-5
    - 1 pelote de laine colorée (à votre goût), pour aiguilles n°6
    - 1 paire d'aiguilles n°6
    - 1 paire d'aiguilles n°4
    - fil doré à mémoire de forme (type fil de fer)
    - tiges de bambou ou de bois rigide
    - quelques boutons fantaisie
    - un vase et des billes de verre


    Réalisation :

    Les fleurs en laine
    (tricotées selon ce modèle, en anglais, à peine modifié)

    Les fleurs blanches sont tricotées sur aiguilles n°4, et les fleurs de couleurs avec des aiguilles n°6

    Monter 11 mailles
    Tricoter le premier rang à l'envers.

    Rangs racourcis :
    Au rang suivant, tricoter à l'endroit sur 9 mailles. Tourner l'ouvrage, faire glisser la première maille d'une aiguille vers l'autre sans la tricoter, tricoter le reste du rang à l'envers.
    Au rang suivant, tricoter à l'endroit sur 7 mailles. Procéder comme précédemment sur l'envers.
    Au rang suivant, tricoter à l'endroit sur 5 mailles. Procéder comme précédemment sur l'envers.
    Tricoter à l'endroit toutes les mailles, puis à l'envers toutes les mailles.

    Répéter 8 fois en tout pour les fleurs  colorées et 10 fois en tout pour les fleurs blanches.

    Rabattre les mailles. Couper le fil.
    Enrouler la fleur sur elle-même et faire un point de couture pour la maintenir en position.

    Pour le montage, couper pour chaque fleur une tige de bois d'environ 30 cm (en variant les longueurs de tige) et 70-80 cm de fil doré.

    Passer le fil doré par le centre de la fleur de manière à en laisser dépasser une dizaine de centimètres au dessis. Former ainsi le pistil selon votre imagination (spirales, coeurs, zigzags...).
    Enrouler le reste de fil doré sur la tige de bois de manière à bien fixer la fleur, puis de manière plus lâche, pour faire zoli.

    Planter dans un vase rempli de billes de verre, de cristaux...

    Les fleurs boutons


    Tout simplement, passer l'extrémité d'un fil doré d'environ 40 cm de long dans le bouton, rabatre à l'arrière de manière à ce qu'il soit bien fixé. Placer dans le vase en laissant volontairement le surplus de fil doré se faufiler entre les tiges de fleurs en laine.


    13 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique