• Aller, puisqu'il faut beau et qu'on a envie de couleurs, une tite verrine dont l'idée m'est venue en parcourait le blog d'Amélie (Le Plaisir du chOcoOolat...!)


    A ma gauche, douceur aux framboises (framboises surgelées, des oeufs, du sucre et un peu de maïzena), et à ma droite, compotée d'abricots (abricots secs trempés une nuit dans de l'eau, cuits avec un peu de l'eau de trempette...).

    Pour compléter, j'ai préparé une crème au citron comme on en met sur les tartes... Désolée, pas de photo pour celle-là...

    Et zou, dans des flûtes de champagne, ça fait un p'tit rayon de soleil à déguster !




    La ronde des popottes

    Eh oui, on est mardi, et comme tous les mardis maintenant je participe à la ronde des popotes organisée par le forum Mixed Media France ! Le thème du jour était : pâtisseries ! (je sens que je suis limite hors sujet cette semaine...)

    Que vous veniez de chez Françoise ou que vous entriez tout juste dans la ronde, continuez en allant chez BnBB !


    20 commentaires
  • Ce matin, à l'aube, Nanou est parti pour 3 longues semaines de fouilles archéologiques loin de chez nous...


    Une coeur de boeuf...


    ... pour mon p'tit coeur d'artichaut. Idéal pour me rebooster un peu ce midi !


    Ne l'oublions pas : la tomate est un fruit, tout comme l'aubergine ou l'olive, et contrairement à la fraise ! Mais c'est quoi ce binz ?

    Pour les botanistes, le fruit est l'organe végétal protégeant la graine. En fait c'est l'ovaire de la fleur. Alors que le légume n'a pas de véritable définition biologique, c'est simplement une partie comestible de la plante : bulbe, racine, feuille, fruit, graine...

    Et la fraise alors ? (je sais que là je vous ai intrigués...) C'est un "faux fruit" ! En effet, la fraise ne renferme pas ses graines puisqu'elles sont à l'extérieur. Les vrais fruits du fraisier sont donc les akènes, ces cosses disséminées à la surface de la fraise, et qui renferment la graine.

    Et n'oubliez pas : 5 fruits et légumes par jour, c'est bon pour la santé et pour le moral !


    Edit de 13h30 : aller, je vous met la recette de ce midi !


    Couper en 2 votre tomate coeur de boeuf, évider les moitiés.
    Mélanger un reste de mélange de céréales méditerranéens Tipiak (blé, seigle, épautre) avec la chair de la tomate, une part généreuse de Caprice des dieux coupée en dés (c'est ce que j'avais au frigo, mais n'importe quel camembert, coulommier ou chèvre ferait très bien l'affaire !) et une bonne cuillérée à soupe de yaourt nature brassé (ou crème fraiche).
    Farcir la tomate de cette préparation (et ne pas hésiter à en mettre dans le fond du plat s'il y en a trop !).
    Enfourner 20 min à 180° (four préchauffé).

    Une recette facile, délicieuse, et qui rentre dans le moule de mon trip "
    moins de viande et plus de protéines" !

     

    La ronde des popottes

     

    Eh oui, on est mardi, et comme tous les mardis maintenant je participe à la ronde des popotes organisée par le forum Mixed Media France ! Le thème du jour vous l'aurez deviné était : les fruits.

    Que vous veniez de chez Françoise ou que vous entriez tout juste dans la ronde, continuez en allant chez BnBB !

    24 commentaires
  • Lors de ma première expérience de recette à base de riz rose, j'avais envisagé d'en faire une version sucrée... L'idée a doucement mûri et voilà aujourd'hui chose faite avec ce riz au lait rempli de tendresse.


    Ingrédients pour 2 zamoureux :

    - 50g de riz rose
    - 30 cl de lait
    - 50g de sucre en poudre
    - 1/2 orange
    - 1cc de vanille liquide
    - 2 bâtons de cannelle


    Prélever le zeste d'orange, le mettre dans une casserole d'eau froide. Porter à ébullition. Égoutter et rincer, réserver.

    Presser la demi orange, verser le jus et 5cl d'eau dans une casserole. Porter à ébullition. Hors du feu, ajouter le riz et laisser reposer 5 min.

    Ajouter le lait, le sucre, la vanille et les bâtons de cannelle, mélanger. Porter à ébullition puis baisser à feu très doux et laisser cuire 25 à 30 min en remuant de temps en temps.

    En fin de cuisson, retirer les batons de cannelle et incorporer les zestes d'orange.

    Verser dans des petits ramequins, déguster tiède (ma préférence) ou froid.

    Vous pouvez aussi parsemer votre riz au lait de quelques amandes effilées légèrement grillées à la poêle, c'est délicieux !


     

    La ronde des popottes


    Eh oui, on est mardi, et comme tous les mardis maintenant je participe à la ronde des popotes organisée par le forum Mixed Media France ! Le thème du jour vous l'aurez deviné était : le lait.

    Que vous veniez de chez Françoise ou que vous entriez tout juste dans la ronde, continuez en allant chez BnBB !


    24 commentaires
  • Il y a peu de temps, j'ai lu dans le Nouvel obs' un article qu m'a un peu chamboulée, depuis, je ne regarde plus du tout mon steak du même oeil... En voici quelques extraits.


        Surpopulation bovine

    "Avec 1.4 milliards de vaches, notre planète croule en effet littéralement sous le bétail : le poids cumulé de tous ces ruminants est supérieur à celui de toute la population humaine avec ses 6 milliards d'habitants ! Et c'est de pire en pire. La production de viande a été multipliée par cinq depuis les années 1950, pour passer à 265 millions de tonnes. Et devrait encore doubler sur les vingt années à venir.


        La surconsommation de viande, cause de famine

    "La concurrence entre les animaux d'élevage et les hommes s'annonce très rude. Car 80% de l'alimentation animale proviennent de cultures qui conviendraient également à la consommation humaine : maïs, soja. A l'ére de l'élevage industriel, nos bêtes accaparent à elles toutes seules 60% de la production mondiale de céréales, soit 670 millions de tonnes ! Un volume qui suffirait amplement à nourrir les 850 millions d'êtres humains souffrants de malnutrition."


        La surconsommation de viande, une catastrophe écologique

    "Les agronomes calculent un taux de conversion alimentaire qui correspond au rapport entre le nombre de protéines consommées et produites. Pour obtenir 1 calorie de poulet, il faut ainsi environ 4 calories de nourriture végétale. Idem pour le porc ou les oeufs. Pour le lait, on grimpe à 8. Et pour le boeuf, à 17, voire bien plus ! En comparaison, la pomme de terre est bien moins gourmande, son taux de conversion n'étant que de 0.46. Et encore, on ne compte pas les besoins en eau : pour produire 100 grammes de boeuf, il faut 25 000 litres d'eau !"
    " Selon un rapport publié en 2006 par la FAO, l'élevage est responsable de 18% des émissions des gaz à effet de serre. Soit plus que le secteur des transports ! Avec leurs flatulences chargées de méthane, leurs tonnes de fumier gorgé de gaz hilarant, le fameux NO2 également des plus nocifs, sans compter les émissions d'ammoniac synonymes de pluies acides et leurs déjections qui polluent les nappes phréatiques, nos charmants bovins sont des périls verts à quatre pattes"


        Un danger pour nous mêmes

    "Le plus insensé ? C'est que toute cette bidoche est en priorité destinée à 0.1% de la population de la planète, l'infinie petite minorité des riches de ce monde. Notre consommation de viande est passée de 30 kilos par personne et par an en 1919, à plus de 100 kilos aujourd'hui. C'est trois fois plus que la quantité préconisée par les organismes de santé. Non seulement notre régime carnivore affame la planète, mais il nous tue aussi par la recrudescence des maladies de "bien nourris" : accidents cardio-vasculaires, diabète, obésité..."


    La ronde des popottes

    Eh oui, on est mardi, et comme tous les mardis maintenant je participe à la ronde des popotes organisée par le forum Mixed Media France ! Le thème du jour vous l'aurez deviné était : la viande.

    J'ai joué la mauvaise élève cette semaine, avec un article pas très drôle, mais bon je me rattraperais dès la semaine prochaine, promis !

    Que vous veniez de chez Françoise ou que vous entriez tout juste dans la ronde, continuez en allant chez BnBB !

    29 commentaires
  • Depuis quelques temps, chaque mardi, le rituel de la ronde des popottes du forum Mixed Media France s'est instauré. Je vous ai déjà parlé légumes, puis épices, et enfin céréales...

    Cette semaine, ce sont les produits de la mer qui sont à l'honneur et j'avoue que là, les choses se corsent un peu pour moi... Je n'aime le poisson que depuis peu de temps et je ne sais pas vraiment le cuisiner... Pareil pour les fruits de mer que j'achête volontier "prêts à l'emploi".

    Finalement, le produit de la mer que je consomme le plus régulièrement, et que je sais à peu près utiliser, c'est... LE SEL !

    Bon aller, trève de plaisanterie, il y a bien une recette qui me tient à coeur : les pâtes aux fruits de mer, plat fétiche de mon amitié avec Diane.

    La grande qualité de ce plat est de donner l'illusion de la recherche et du luxe alors qu'il est réalisé avec 3 fois rien et en un rien de temps.

    Les ingrédients :


    Comment qu'on fait ? Un chouia d'huile d'olive dans une poele, on ajoute les fruits de mer direct sortis du congélateur et on les laisse se décongeler sur feu moyen. En fin de cuisson, on ajoute la crème fraiche.  Pour varier les plaisirs, vous pouvez rajouter une échalote émincée et/ou un peu de piment en cours de cuisson.

    Et voilà une sauce qui roule, à déguster accompagné d'une très bonne copine !


    La ronde des popottes

     


    Que vous veniez de chez Françoise ou que vous entriez tout juste dans la ronde, continuez en allant chez BnBB !

     


    23 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique