• Peur d'effrayer vos invités avec du poisson cru ? Ou pire, de leur refiler une indigestion dont ils sauront se souvenri toutes les fois à venir où vous tenterez désespérement de les réinviter ?

    Optez pour les makis sans souci !




    Ingrédients (pour 24 makis) :
    - 4 feuilles d'algue nori
    - 300g de riz japonais (ou de riz rond)
    - 4 cs de vinaigre de riz
    - 1 cs de sucre
    - 1 cc de sel
    - 1/2 avocat
    - 3 batonnets de surimi
    - pour accompagner : gingembre mariné - wasabi (facultatif)

    Porter à ébullition 37.5 cl d'eau. Y verser le riz, baisser le feu au minimum, couvrir et laisser cuire 20 minutes.
    Sortir du feu et laisser encore 10 minutes sans enlever le couvercle.
    Faire chauffer le vinaigre de riz et y incorporer le sucre et le sel.
    Incorporer cette préparation au riz. Laisser refroidir.

    Passons maintenant aux travaux pratiques ! Ne vous inquiétez pas, ce n'est pas si compliqué que ça en a l'air !

    Pour faciliter les choses, nous allons travailler sur une feuille de papier cuisson.

    Placez devant vous une feuille d'alge nori, sens "paysage" (c'est à dire le côté le plus grand à l'horisontale), la face la plus rugueuse vers le haut.

    Disposez-y du riz, uniquement sur les 2/3 inférieurs de l'algue. N'hésitez pas à y aller avec les mains, c'est plus facile et plus rigolo... Humidifiez vos mains pour faciliter la manip.
    Il est nécessaire de bien "compacter" le riz, de manière à former une couche homogène qui tienne le coup.



    Ajoutez ensuite votre garniture : avocat et surimi, préalablement coupés en fines lamelles.


    Il va maintenant falloir rouler le maki. Utilisez la feuille de papier sulfu pour relever d'abord le côté avec le riz...


    Puis refermez l'autre côté de la feuille d'algue nori, en l'humectant d'un peu d'eau, elle devient juste ce qu'il faut de collante pour que le montage tienne.
    Ne reste plus qu'à prendre un bon couteau et à couper 6 tranches égales !




    11 commentaires
  • Pâques oblige, je me suis essayée une fois de plus à l'expérience chocolat ! En essayant cette fois d'éviter les erreurs déjà commises, et de mettre à profit les conseils de professionnels...

    Changement par rapport à l'an dernier : surtout pas de chocolat pâtissier, mais bien du chocolat à déguster, au lait et noir pour varier les plaisirs.
    Autre changement : des moules en silicone, c'est plus pratique que ces bacs à glaçons tout pourris, non mais !

    Voici donc, les ingrédients que j'avais sous la main :


    Noisettes, chocolat (bien sûr !), écorces d'orange confites, raisins secs de toutes sortes, amandes effilées.

    Comptez qu'avec une tablette de choco, vous ferez environ 6 petits mendiants.

    Aller, zou, c'est parti pour une joyeuse séance de patouille (les petites mimines enfantines sont les bienvenues pour cette activité) !

    1- On casse nos tablettes de chocolat dans un plat allant au micro-ondes, et on fait fondre. 3 séances de 30 secondes avec touillage entre chaque et c'est parfait !

    2- On verse une cuiller à soupe de chocolat fondu dans chaque moule.

    3- On y ajoute au hasard des goûts et des envies, noisettes, amandes, raisins, écorces d'oranges, ou tout autre fruit sec, graine, fruit...

    4- On place au frigo 20 à 30 min, le temps que le chocolat durcisse, et on peut démouler !

    Et voilà, il n'y a plus qu'à cacher ces petites gourmandises dans le jardin, et que la chasse commence !



    7 commentaires
  • La Saint Valentin approche, et vous recherchez sans doute une idée pour finir en beauté votre dîner en amoureux... Il se trouve que j'ai une petite idée à vous soumettre !

    Une association qui me faisait envie ce week-end : pomme (tout un symbole !), framboise (pour ses couleurs amoureuses), et gingembre (histoire de pimenter le tout !). Aller, zou, tout ça dans un gâteau !


    Ingrédients :

    - 1 pomme coupée en dés
    - 100g de framboises surgelées
    - 1 oeuf
    - 2cl de lait
    - 125g de beurre fondu
    - 90g de sucre
    - 180g de farine avec poudre levante incorporée
    - 1cc de gingembre moulu
    - 1 pincée de sel


    Préparation :

    Préchauffer le four à 200°

    Dans une jatte, battre l'oeuf en omelette.
    Ajouter le lait et le beurre fondu, mélanger.
    Incorporer la farine, le sucre, le gingiembre et le sel.
    Une fois la pâte bien mélangée, ajouter les fruits, mélanger une dernière fois.

    Verser dans un moule beurré et fariné (ou plusieurs petits moules, à votre convenance !).
    Enfourner environ 20 min, vérifier la cuisson à l'aide d'un couteau.

    Mon gâteau n'a bizarrement pas gonflé, peut-être à cause de ma farine (c'est la dernière fois que je choisis un 1er prix !). Sa texture est donc assez consistante, mais il reste délicieux !!!


    9 commentaires
  • (Le mien n'en peut plus, mais il trouve encore le courage de vous montrer une partie de ce qu'il a goulûment avalé !)

    Chaque année c'est la même histoire qui recommance :

    Oligeant mon petit bidou à une relative diète avant les fêtes (dans l'espoir vain que le sens de sa courbe s'inverse AVANT l'inévitable enchaînement de repas pantagruéliques, afin que celui-ci n'ait pour effet que de lui redonner sa petite rondeur habituelle), mon appétit était particulièrement acéré par ces quantités de tentations qui pullulent en ce moment (boites de choco, chichis au marché de Noël, c'est à dire juste en bas de chez moi, recettes aux 1000 promesses dans les magasines...).

    Bref, comme d'hab, l'envie de cuisiner me tenaillant, je n'a pas pu y résister !

    Me voilà donc, comme chaque année, arrivée chez Papa-Maman le 24, les bras chargés de gâteaux (voir les recettes de l'an dernier), et bien contente le lendemain de constater, au moment de partir, que Maman oublie de me proposer de ramener les restes à la maison ! (il s'agit là d'un vrai oubli, elle aussi ayant, je n'en doute pas, tout autant que moi envie de se nourrir uniquement de carottes râpées pour les semaines à venir, d'où ma veine !)

    Mais si je vous fais partager, c'est parce que c'était vraiment bon ! Et parce que je vous conseille ces recettes, si vos estomacs en peuvent encore, ou si vous recherchez quelques idées pour un goûter, dans quelques semaines (quelques mois ?).


    Petits sablés ultra classiques de Noël


    Bon, c'est du déjà-vu et revu, vous en trouverez des dizaines, de recettes comme ça, m'enfin, si vous en cherchez tout de même une...

    Ingrédients :

    - 300 g de farine
    - 100 g de sucre
    - 200 g de beurre mou
    - 2 cs de lait
    - 1 cc de cannelle en poudre
    - 1 pincée de sel

    Préparation :

    Préchauffer le four à 200 °
    Mélanger bien tous les ingrédients.
    Étaler la pâte sur un plan de travail fariné et y découper les formes que vous souhaitez.
    L'étape que j'ai oublié : badigeonner de lait au pinceau, pour qu'il soient brillants.
    Enfourner sur du papier cuisson, environ 20 min, jusqu'à ce qu'ils soient dorés.

    Vous pouvez les conserver quelques jours dans une boite hermétique.


    Croissants de lune, bons à en faire tomber les étoiles


    Ingrédients :

    - 25 g d'amandes en poudre
    - 25 g de noisettes en poudre
    - 100 g de fairne
    - 30 g de sucre
    - 1 jaune d'oeuf
    - 125 g de beurre mou
    - 1 pincée de sel

    Préparation :

    Mélanger bien tous les ingrédients.
    Former une boule de pâte, l'envelopper dans de l'alu et la laisser reposer 1h au frigo.
    Sortir la pâte du frigo et former des petits croissants : la meilleure technique à mon avis est de former des petits boudins de 5-6 cm de long, de les disposer de manière incurvée sur le papier cuisson, puis d'aplatir légèrement le tout en insistant sur les extrémités... (mais bon, je ne me trouve pas très douée pour cet exercice...).
    Placer 10 à 12 min au four préchauffé à 180 °.
    Une fois sortis du four, décoller délicatement les croissants du papier cuisson et les passer dans du sucre glace.


    Christmas cake de Diane


    Là, je me contente de vous montrer la photo, même si ma déco n'est pas aussi réussie que celle de Diane, vous trouverez la recette sur son blog !

    Juste un p'tit truc : les boules vertes sont en pâte d'amande (maison, attention !), mais comme je n'avais pas de colorant alimentaire (contrairement à Diane), j'ai utilisé du sirop de menthe. Très efficace comme vous pouvez le voir même si au goût ce n'est pas franchement une réussite...


    9 commentaires
  • Toujours la même question qui m'anime : comment faire manger des fruits et légumes à Nanou qui n'aime pas ça ?

    Une des meilleures solutions, c'est de rendre ces légumes invisibles et cette fois-ci j'ai décidé de lui prérarer un steak vitaminé !

    Voici 2 essais qui se sont avérés concluants. Le principe est le même à chaque fois : mélanger des fruits ou légumes coupés tout fins et bien cuits, avec de la viande hachée, reformer des steaks et cuire quelques minutes à la poele.


    Ici, poivrons et tomates coupés tout petit et cuits au micro-ondes avec une goute d'huile d'olive et quelques épices et herbouillettes.



    Et là de la pomme, réduite en compote également grâce au micro-ondes.

    L'idée me vient de Caroline, qui conseille d'essayer le steak haché aux prunes.



    Ensuite on mélange avec la viande. Pour vous donner une idée j'ai utilisé 3 steaks en tout.



    Pour la cuisson, pas besoin de rajouter de matière grasse. Bon, ok, mes steaks "ratatouille" se barrent un peu en sucette...



    A table ! Avec ça on peut même servir des légumes "qu'il aime", et ça marche, Monsieur a tout mangé sans dire un mot.


    6 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique